Comme le prouve l’écrit que vous retrouverez ci-dessous il semble que la théorie du genre ainsi que le changement de sexe chez un individu étaient prônés par une loi séculaire du judaïsme. Dans ce texte rédigé par un rabbin on peut y lire :

« Les Décisionnaires se posent la question à propos de la légitimité de prostituer un enfant mineur mâle, et arrivent à une conclusion négative, l’homosexualité restant toujours strictement interdite. Par contre, un père (qui n’est l’apîṭrôposd’aucune femme) peut légalement changer son fils (mineur, avant sa 9ème année) en fille légitime, après son orchidectomie (ablation des testicules), en modifiant son nom et son statut sexuel devant un quorum (minyân) de 10 personnes (souvent à la synagogue). Cet enfant est alors considéré(e) par laTôraune fille à part entière : il/elle porte un prénom féminin, s’habille comme une femme, peut comme être marié(e) à un homme, peut devenirzôna(dès ses 12 ans),etc. Incidemment, tout homme adulte qui se sent femme peut également en devenir une de la même manière ; nos Sages considérant que c’est juste une âme féminine emprisonnée dans un corps de sexe opposé, dont c’est letiqqûnde retrouver sa vraie nature.« 

Cette découverte n’est pas le fruit de mes recherches, je remercie donc la personne qui a publié cette information. Vous pouvez retrouver l’entièreté de cet écrit en cliquant sur le lien ci-dessous.

https://www.youscribe.com/BookReader/Index/2502227?documentId=2479240