Pour la république dite française le 21 juin c’est la Fête de la Musique (créée par Jack Lang…) mais pour la France, la vraie, c’est l’anniversaire de la Triple Donation.

Sainte Jeanne d’Arc était animée d’une mission divine, « bouter les anglais hors de France » mais aussi par celle qui consistait à restituer le royaume des francs à qui de droit : notre Seigneur (Messire comme elle l’appelait parfois « je viens de la part de Messire » disait-elle). C’est à cette occasion que se fit la Triple Donation le 21 juin 1429. Charles VII donne le royaume à Jeanne (1ère), Jeanne donne le royaume à Dieu (2e), puis Dieu rend le royaume à Charles VII (3e).

« Sire, me promettez-vous de me donner ce que je vous demanderai ? »
Le Roi hésite, puis consent.

« Sire, donnez-moi votre royaume ».
Le Roi, stupéfait, hésite de nouveau ; mais, tenu par sa promesse et subjugué par l’ascendant surnaturel de la jeune fille :

« Jehanne, je vous donne mon royaume ». (1ère Donation)
Cela ne suffit pas : la Pucelle exige qu’un acte notarié en soit solennellement dressé et signé par les quatre secrétaires du Roi ; après quoi, voyant celui-ci tout interdit et embarrassé de ce qu’il avait fait :

« Voici le plus pauvre chevalier de France : il n’a plus rien ».
Puis aussitôt après, s’adressant aux secrétaires :

« Écrivez : Jehanne donne le royaume à Jésus-Christ ». (2ème Donation)
Et bientôt après :

« Jésus rend le royaume à Charles ». (3ème Donation)

Père Jean Dupuy, O.P. en 1429, Bibliothèque de l’Ecole des Chartes, 1885, p. 652, d’après le Breviarium historiale, texte rédigé au cours de l’été 1429.