Chers parents, si votre enfant vient à vous avec l’idée d’acquérir Agony envoyez-le immédiatement faire ses prières et réviser son catéchisme. Le marché du jeu vidéo est rempli de jeux malsains, violents et moralement douteux mais celui-ci dépasse tout ce qui a pu être fait par le passé.

Certains jeux comme GTA ont souvent repoussé les limites de la morale mais cette fois-ci notre regard se tourne vers une abomination sortie du studio des développeurs de la société polonaise Madmind Studio. Il n’y a pas vraiment de mots pour décrire ce jeu vidéo : malsain, gore, oppressant, satanique… En fait, satanique suffit amplement. Agony propose aux joueurs d’incarner un personnage fraichement arrivé en enfer qui fera tout son possible pour tenter d’en sortir.

Il suffit de deux ou trois clics pour se rendre compte du caractère satanique de ce jeu vidéo. Le personnage évolue dans un décor sombre teinté de noir et de rouge et rencontre des PNJ (personnages non jouables) tous plus étranges les uns que les autres. En fond sonore on distingue des cris de personnes agonisantes. La nudité est omniprésente (à commencer par le personnage incarné par le joueur) et les scènes gores se multiplient, d’ailleurs, Agony est apparemment le jeu le plus violent sur le marché. Chose assez rare dans l’industrie du jeu vidéo : Agony a été censuré tellement le jeu repousse les limites. Ce qui a été coupé est tout bonnement hallucinant et ne peut que sortir du cerveau d’une bande de détraqués : viols, assassinat de bébés, arracher un fœtus du ventre de sa mère, scènes de sexe…

Certains youtubers proposent déjà des gameplays du jeu sur leur chaîne YouTube et très peu d’entre eux ont eu la bonne idée d’avertir leur communauté de la violence insoutenable de ce jeu. Mieux (ou pire) la youtubeuse Carole Quintaine (ex-journaliste chez Gameblog) a même fait une vidéo sponsorisée sur sa chaîne. Comprenez qu’elle a été payée pour parler de ce jeu vidéo. Cette dernière n’a pas jugé bon d’avertir son public essentiellement composé d’enfants ou d’adolescents. Il est facile de se rendre compte que les chaînes YouTube Gaming (jeu vidéo) attirent énormément d’enfants, certains tiennent même leur propre chaîne YouTube. Il est scandaleux de laisser ce genre de jeu sur cette plateforme puisque n’importe qui peut tomber dessus. Sans oublier que le jeu bénéficie d’une grosse promotion.

J’ai publié la vidéo de Carole Quintaine afin d’illustrer mes propos mais je ne vous invite pas à la regarder. J’ai préféré ne pas publier de photos ou de vidéos qui montrent le contenu censuré d’Agony. Je ne souhaite pas diffuser ces horreurs. Si vous souhaitez en savoir plus vous pouvez vous rendre sur Google, il ne vous faudra pas plus de 5 minutes pour comprendre que je n’exagère pas.