Une petite bombe a été publiée hier par plusieurs sites internet de réinformation mais aussi par des sites maçonniques. Le parti de François Asselineau, à savoir l’UPR, aurait lancé sa propre fraternelle maçonnique sous le nom de Patriam Recuperare. Vision d’horreur et consternation pour certains, rigolade et zéro stupéfaction pour les autres. Est-ce faux ? Est-ce vrai ? Est-ce qu’on s’en cogne ?

Premièrement, il faut savoir que l’information est au départ liée à la création d’une page Facebook intitulée Patriam Recuperare le 1er avril 2018. Deuxièmement, l’information a donc mis plus d’un mois avant d’être relayée, signe de sa faible popularité. La personne ayant publié cette page Facebook ne semble pas en avoir fait la promotion. Peu de like, très peu de commentaire également. Mais hier, des sites comme Média Presse Infos (et le mien) ont publié la news : L’UPR lance sa propre fraternelle maçonnique. L’info a également été reprise par des sites maçonniques comme GADLU.info (photo ci-dessous). Les adhérents du désormais GADLUPR ont immédiatement crié au fake, dénonçant une volonté de déstabiliser le parti. Les autres pensent que l’info est fiable à 100%.

Selon l’UPR et certains commentaires, la fameuse page Facebook aurait été créée par un adhérent que le parti cherche à identifier afin de le sanctionner. Le site explique via des réponses du service courrier de l’UPR qu’ils n’ont rien à voir avec cette page :

Bonjour,
 En premier lieu, nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à notre mouvement.L’Union Populaire Républicaine n’a aucun lien avec la farce grotesque qui s’opère sur https://www.facebook.com/fraternelle.patriamrecuperare/Il s’agit, au mieux, d’une plaisanterie douteuse ; au pire, d’une énième tentative de déstabilisation et de diffamation de notre mouvement.Nous étudions les recours possibles : néanmoins, par expérience, ces derniers sont couteux et peinent à aboutir. Nous vous invitons donc à sensibiliser autant de personnes que possible.Nous vous souhaitons une très belle soirée.
Bien à vous, Le Service Courrier UPR

Et voici un screen de la réponse de l’UPR à un commentaire publié sur la page Facebook officielle du parti :

 

L’UPR parle donc d’une farce grotesque et d’une possible tentative de déstabilisation, comme cité plus haut. J’ai personnellement quelques doutes à propos de la création de cette fraternelle maçonnique de l’UPR. La page a été publiée un 1er avril, si l’on se penche sur le logo il suffit de quelques coups d’oeil pour se rendre compte qu’il est mal fait. En partant du principe que le parti d’Asselineau dément toute implication dans la création de cette page Facebook il serait plutôt logique de le croire. Mais les frères trois points sont des professionnels du mensonge et des cachotteries. Une autre question se pose : la personne ayant créé cette page voulait-elle tout simplement dénoncer la création d’une fraternelle de l’UPR ? Sans avoir prêté attention à la date du 1er avril ? Au final, nous n’en savons rien. Une chose est certaine : la position pro-maçonnique de François Asselineau.

 

Marie-France Coquard

N’oublions pas que Asselineau a pendant un temps fait partie de la bande de Charles Pasqua puis, plus tard, de celle de Nicolas Sarkozy. N’oublions pas non plus ses positions concernant la question maçonnique. François Asselineau ne voit pas en quoi la franc-maçonnerie est un problème. Certains membres de l’UPR sont d’ailleurs francs-maçons, c’est Asselineau qui le dit dans la vidéo que vous trouverez ci-dessous. Il ajoute qu’il connait le poids de la franc-maçonnerie et que « les grandes valeurs de la République, Liberté, Égalité et Fraternité, sont des valeurs de la maçonnerie traditionnelle. […] La République est le fruit des lumières, de la franc-maçonnerie […] J’ai d’ailleurs discuté avec un membre du Grand Orient qui m’avait sollicité et je lui ai dit que l’Europe était en train de détruire les valeurs portées par la franc-maçonnerie« . Il expliquait dans une autre vidéo que les francs-maçons ont fait beaucoup pour la France. Lors des élections municipales de Paris en 2001, Asselineau s’était affiché avec Marie-France Coquard, une franc-maçonne… Il me semble que c’est à peu près tout, et c’est déjà pas mal. Asselineau n’a jamais attaqué la franc-maçonnerie. Il est sur la même ligne que la contre-église.

Sérieusement, qu’attendez-vous encore d’un parti politique ? Que ce soit l’UPR, le FN ou encore le PS, peu importe. Ils sont tous affiliés à la franc-maçonnerie. Ajoutons que pour faire carrière en politique il faut avoir un réseau, et les réseaux politiques sont bien évidemment plein de francs-mac’. Sans exception. Asselineau est pro-maçonnerie, il suffit de relire ses déclarations. Maintenant, répondons à la question qui est posée dans le chapeau de cet article. L’info sur la création d’une fraternelle maçonnique de l’UPR est-elle vraie ? Est-elle fausse ? Est-ce qu’on s’en cogne ? Réponse : On s’en cogne. François Asselineau porte avec lui les valeurs maçonniques de la République. Il avoue que des francs-maçons sont à l’UPR. Il semble émerveillé du rôle qu’a joué la franc-maçonnerie dans la révolution française. C’est largement suffisant. Merci, à la prochaine.