Le chanteur Marilyn Manson a donné sa définition du satanisme lors d’un entretien. Son explication n’est pas mauvaise, car elle colle au discours de certains. Mais nous verrons que Manson ment sur un point précis.

« Satanisme ne signifie pas adorer le diable, cela signifie que l’homme doit être son Dieu sur terre. Tu n’as rien à adorer, et personne, à part toi-même […] [Ici il parle de la religion catholique] Un véritable « lavage de cerveau », qui peut conduire les garçons sur la route du nihilisme et de la méfiance dans la vie. »

Bonne blague que cette définition du satanisme par Marilyn Manson. Evidemment que les satanistes adorent le diable, dire le contraire n’est que tromperie. Pas étonnant lorsque l’on sait que le démon est le père du mensonge. Tout est bon pour tenter d’attirer de nouvelles proies.

Marilyn Manson a avoué qu’il devait payer une dette au diable (vidéo plus bas) et le chanteur fait bel et bien partie de l’église de satan. Il a aussi sorti un nouvel album qui s’intitule Say10 (pour Say Ten = Satan) en 2017. Pour les besoins du clip Say10 il a d’ailleurs fait appel à l’acteur Johnny Depp (voir ici quelques citations de l’acteur à propos de ses démons). C’est aussi lui qui a sorti l’album Antichrist Superstar en 1996.

Marilyn Manson et les satanistes adorent le diable. Tenter de nous faire croire le contraire est inutile. Ne vous laissez pas abuser par les jolis discours qui visent à vous faire croire que vous êtes divins ou que vous êtes votre propre Dieu. C’est un discours mensonger que l’on retrouve aussi bien dans l’église de satan (ou la doctrine thélémique) que dans les loges maçonniques.