La Banque d’Angleterre souhaite se doter d’une monnaie virtuelle (ou cryptomonnaie) nationale. En 2015 la même Banque avait constitué un groupe de recherche spécialisé afin de savoir comment introduire une cryptomonnaie liée à la livre sterling.

Le groupe de recherche présentera ses résultats courant 2018. Mark Carney, patron de la Banque d’Angleterre, a déclaré lors d’une rencontre avec le comité parlementaire de finance « que la technologie de base » des transactions cryptographiques suscitait un grand intérêt. Israël et la Suède travaillent aussi sur leur propre cryptomonnaie.

Cette information est à mettre en parallèle avec l’émergence de la fameuse puce RFID dont nous parlons depuis plusieurs années et actuellement vantée par les médias de la presse d’État, mais aussi avec le projet de faire disparaître l’argent liquide. Toutes les informations rapportées dans cet article sont liées entre elles. Ajoutons que tout ce que nous annonçons depuis des années est en train de se dérouler gentiment sous nos yeux.

Source : Sputnik News