La rédaction vous conseille l’achat de quelques livres pour Noël pour vous ou vos proches, si ces derniers souhaitent se sensibiliser sur certains sujets.

Claire Colombi : La légende noire du Moyen-Âge (Sur le sujet nous vous conseillons également l’ouvrage de Jacques Heers)

« On se croirait au Moyen Âge ! » Qui n’a jamais entendu, et sans doute prononcé lui-même ce poncif ? Asséné sans réflexion aucune, tant il est admis qu’avant la Renaissance et les Lumières la civilisation occidentale était dans les ténèbres, il illustre parfaitement cette légende noire que l’auteur déconstruit ici, méthodiquement, sujet après sujet, de la représentation artistique à la religion, de l’organisation sociale à celle de la formation, écoles, apprentissages, universités : « Pour qu’il y ait Lumières, il avait fallu qu’il y ait eu obscurité ; pour que le changement apparaisse comme nécessaire, il avait fallu condamner les abus et les anciennes pratiques. On les tourna en ridicule, on les appela archaïques et on inventa un passé triste, inefficace, injuste, violent et sombre. »

Dans l’imagerie contemporaine, la situation du serf est réduite à celle d’un quasi-esclave : droit de cuissage, impôts en tout genre – n’est-il pas « taillable et corvéable à merci » ? –, on en arrive même à assimiler l’ « attachement à la glèbe » à une forme de vente du serf et de sa famille. On nous fait croire que les enfants ne connaissaient pas l’école, alors que les religieux s’attachaient à les instruire, chaque sujet ayant le droit d’échapper à l’ignorance afin d’exercer son libre arbitre et d’œuvrer au salut de son âme. Analysant la manière dont l’art médiéval est étudié, les mensonges et les outrances des historiens, La légende noire du Moyen Âge remet en perspective la peinture et l’architecture d’une époque longue de mille ans qui a su allier spiritualité et sentiments humains, et rend justice à une science et à une médecine prétendument engluées dans des croyances et des dogmes les soustrayant aux rigueurs de l’intelligence. Bien loin de ces assertions véhiculées par l’ « esprit des Lumières », c’est un Moyen Âge véritablement lumineux qui nous est conté ici.

Préface de Marion Sigaut


Alexandre Lebreton : MK – Abus rituels et contrôle mental

Pour la première fois dans le monde francophone, un livre tente d’explorer les sujets complexes que sont les abus rituels traumatiques et le contrôle mental qui en découle. Il s’agit ici d’approfondir la lourde question de la pédocriminalité élitiste, aussi appelée le pédo-satanisme. Comment réagit le cerveau d’un enfant soumis à de telles horreurs ? Comment est-il possible de programmer mentalement un être humain ? Quelles sont les racines de telles pratiques ?


Victor-Marie Espérance : Bergoglio est-il notre Saint Père ? François, vicaire du Christ ?

En nous appuyant sur la doctrine de l’Église Catholique, nous verrons si on peut reconnaître un véritable Vicaire du Christ comme pouvant enseigner l’erreur, et si un Catholique a le droit de désobéir au Souverain Pontife sans offenser la Foi. Nous nous demandons si nous avons le droit ou non, au nom de l’Église et de la Foi, de reconnaître comme Pontifes légitimes des hommes professant l’hérésie. Nous souhaitons également connaître en parallèle les limites bien définies de l’Église. Il est capital de répondre à tout cela car c’est en se détachant de la Foi, ne serait-ce que sur un point, que nous devenons hérétiques. Si le Magistère (enseignement traditionnel de l’Église) nous donne la solution de ce que nous devons faire, il faut alors prendre acte, de peur d’être retranché du sein de notre bien aimée, ou du moins, de pécher contre la Foi.

 


 

Le Père Jean-Baptiste AYROLES : JEANNE D’ARC SUR LES AUTELS ET LA REGENERATION DE LA France

La libératrice du quinzième siècle est le soleil de notre histoire. Venue à la fin du premier millénaire de notre existence nationale, elle nous montre comme dans un beau couchant le soleil de Justice, illuminant les plus beaux versants des dix siècles qui avaient précédé ; elle nous explique les ombres et la nuit qui se sont épaissies sur la France politique des siècles postérieurs ; elle nous dit d’où vient le chaos au milieu duquel nous nous débattons en attendant la mort.
Nous ne voulons pas des lumières et des ardeurs du surnaturel. Le surnaturel est cependant l’unique remède à nos maux ; nous ne guérirons, nous ne nous relèverons qu’en lui demandant la solution de tous les problèmes de l’ordre social, moral et politique.

 


 

Mgr Henri Delassus : La conjuration antiéchrétienne

Le temple maçonnique voulant s’élever sur les ruines de l’Eglise catholique. Mgr Delassus dévoile tout le plan visant à édifier la République Universelle et une nouvelle religion humanitariste qui en serait le ciment. Livre très rare, essentiel pour comprendre les évènements que nous vivons.

 


 

Johan Livernette : La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture

« Arrachez à la franc-maçonnerie le masque dont elle se couvre et faites-la voir telle qu’elle est », avait écrit le pape Léon XIII en 1884 dans son encyclique Humanum genus.

À l’occasion du tricentenaire de la franc-maçonnerie, Johan Livernette a suivi cette recommandation à la lettre.

Démasquer la secte maçonnique sous tous ses aspects fut le cheval de bataille de cet auteur catholique engagé.

L’action des sociétés secrètes étant décisive dans l’avancée du mondialisme, son étude s’inscrit dans la continuité de son précédent ouvrage Le complot contre Dieu. Rigoureuse et structurée, elle se base sur une abondante documentation et des faits historiques irréfutables.

La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture  est certainement l’un des livres les plus complets ayant été écrits sur le sujet.