C’est le site GloriaTV qui donne cette information sans donner plus de source. En effet, François Bergoglio aurait prononcé cette phrase alors qu’il s’entretenait avec le journaliste franc-maçon Eugenio Scalfari.

« Je suis un révolutionnaire » aurait dit François Bergoglio à Eugenio Scalfari qui fut patron du quotidien La Repubblica de 1976 (il a fondé le journal) jusqu’en 1996, passant par la politique en intégrant le Parti Socialiste italien. Bergoglio a ajouté : « C’est un discours qui vous parle« . Eugenio Scalfari a tenu à dire que François avait prononcé ces mots sur le ton de la rigolade, mais le journaliste a précisé que « François Bergoglio est bien un révolutionnaire« . Parole de socialiste.

De longs entretiens entre Eugenio Scalfari et Bergoglio furent publiés sur la toile entre 2013 et 2017, les deux sont devenus amis au fil des entretiens (ou en loge ?). Entre autres déclarations choquantes, François avait dit au socialiste Scalfari « de ne pas se convertir« .

Preuve en est que François est bien un révolutionnaire, alors qu’il était voyage au Myanmar pour rendre visite aux bouddhistes, le chef de la contre-église a dit tout le bien qu’il pense de Bouddha sans même parler du Christ. « Grâce aux enseignements du Bouddha et au témoignage dévoué de tant de moines et de nonnes, les gens de cette terre ont été formés aux valeurs de patience, de tolérance et de respect de la vie. » a déclaré Bergoglio.

François croit que les paroles de Bouddha offrent « un guide à chacun de nous » pour « surmonter la colère par la non-colère » et « le mal par le bien » (texte : GloriaTV). L’auteur de l’article sur le site GloriaTV a précisé que lors de cette visite François s’est mis pieds nus alors qu’il ne s’agenouille même pas lors de la Consécration.

Source : GloriaTV