Preuve en est que François est bien un révolutionnaire, alors qu’il était voyage au Myanmar pour rendre visite aux bouddhistes, le chef de la contre-église a dit tout le bien qu’il pense de Bouddha sans même parler du Christ.

« Grâce aux enseignements du Bouddha et au témoignage dévoué de tant de moines et de nonnes, les gens de cette terre ont été formés aux valeurs de patience, de tolérance et de respect de la vie. » a déclaré Bergoglio.

François croit que les paroles de Bouddha offrent « un guide à chacun de nous » pour « surmonter la colère par la non-colère » et « le mal par le bien » (texte : GloriaTV). L’auteur de l’article sur le site GloriaTV a précisé que lors de cette visite François s’est mis pieds nus alors qu’il ne s’agenouille même pas lors de la Consécration.