Encore une preuve que de nos jours il vaut mieux promouvoir l’homosexualité ainsi que le « vivre ensemble » plutôt que de parler des vrais problèmes comme la pédocriminalité. Je partage ici l’article de MK-Polis sur le chanteur allemand Xavier Naidoo qui a été inquiété pour avoir dénoncé la pédocriminalité de réseau et les abus rituels qui en découlent.

L’article est ici partagé dans son intégralité mais n’hésitez pas à vous rendre sur le site MK-Polis afin de partager son article.

Source : MK-Polis

Il y a quelques semaines presque tout l’ensemble du mainstream politique et médiatique, s’est élevé d’une seule voix contre le célèbre chanteur allemand de Soul Xavier Naidoo et le groupe « Fils de Mannheim ». Aussi bien les médias en place que des partis politiques reprochent au chanteur que son nouvel album « Mannheim » contient des idées nationalistes et antisémites, et ils l’ont déclaré publiquement « persona non grata ».

Une méthode de travail journalistique a vu le jour qui visiblement vise à diffamer publiquement la personne de Xavier Naidoo. Et cela afin de détourner en même temps l’attention de l’album « Mannheim » et de son contenu de dévoilement et de critique. Il est intéressant de voir sur quel sujet ont commencé les persécutions politiques et médiatiques contre Xavier Naidoo. C’était en 2012 lorsque Naidoo a publié un album avec le rappeur Kool Savas, « XAVAS le dédoublement de la personnalité ».

Dans cet album Naidoo a rajouté une piste bonus non officielle, une chanson qui a pour titre « Où sont-ils maintenant ? », dans lequel il évoque avec des mots très durs les abus rituels sur les enfants pratiqués dans les hautes sphères de la société.