Un agent des renseignements témoigne à propos de la surveillance des masses et des attentats du Bataclan : « nous avons fait remonter toutes les preuves, mais la hiérarchie n’a pas donné suite. Des dossiers se perdent dans les couloirs… »

Rien de bien nouveau pour ceux qui connaissent les méthodes de ces agences de renseignements, néanmoins ce témoignage est intéressant et prouve à quel point le gouvernement français se moque bien du sort de ses citoyens.