Voici un article fort intéressant du site l’Ordre du Dragon Rouge à propos de Suavelos. Je n’éprouve guère de sympathie pour des usurpateurs qui usent de démagogie afin d’attirer des lecteurs et de possibles donateurs. Conversano : « donnez-moi de l’argent pour que l’on puisse changer les choses».

Les membres de Suavelos se sont plus d’une fois illustrés en insultant la religion catholique. Ces derniers ayant compris qu’il leur faut attirer du monde, ils n’hésitent pas, de temps à autre, à parler un peu du Christ pour séduire le catholique faiblard en quête d’identité et d’une figure pseudo dissidente à chérir. Je partage donc l’article d’Amalek sur mon site en vous invitant à cliquer sur le lien qui redirige vers l’Ordre du Dragon Rouge pour y lire l’intégralité de ce billet.

Source : l’Ordre du Dragon Rouge

Le but de toutes les fausses religions déguisées en idéologies politiques qui abondent sur la toile est de faire aux crédules jurer allégeance au Diable qui se déguise, de milliers de façons différentes, pour asseoir son emprise sur l’humanité. Le milieu d’extrême-droite n’est pas épargné, loin s’en faut, et la quasi-totalité des figures et mouvements qui la composent est bel et bien détournée de la Vérité. Un homme qui se détourne de la Vérité est donc mûr pour l’enfer et sa route ne peut-être que jalonnée d’échecs jusqu’à la catastrophe définitive et éternelle. Celui qui veut se sauver doit identifier les multiples faux prophètes qui abondent en ces temps apocalyptiques

« car il faut qu’il y ait aussi des sectes parmi vous, afin que ceux qui sont approuvés soient reconnus comme tels au milieu de vous »

Première lettre de Saint Paul aux Corinthiens 11:19.

Comment a-t’on pu donner du crédit à un dégénéré capable de se filmer en train de se masturber sur un canevas pour ensuite le vendre ?

Il semble que notre précédent article sur l’arnaque juive du pseudo-nationalisme ethnique n’a pas plu au Rav Daniel ben Conversos, starlette bientôt anonyme de la fachosphère, réduite à la calomnie contre ses détracteurs, toujours plus nombreux à mesure que le vernis s’effondre du visage graisseux de ce gauchiste travesti.

Voici la réponse à la vidéo diffamante de Daniel Conversano publiée en commentaire de celle-ci, qui bien sur a été supprimée illico :

Willem a donc décidé de faire usage de son droit de réponse dans une vidéo :

La dernière trouvaille de Daniel Conversano consiste à vouloir nous faire passer pour des anti-européens, parce qu’on déclare simplement que leur pseudo-nationalisme ethnique est une imposture portée historiquement par les juifs et les francs-maçons depuis la fin du XIXè siècle, ce qui a été déjà démontré dans plusieurs articles, publiés sur ce site et dans RIVAROL.

Voir « La Judéo-Maçonnerie aux origines des mouvements racialistes »

Nous nous réclamons pourtant bien du vrai nationalisme Français naturel, seul qui vaille, celui qui plonge ses racines dans les fonds baptismaux de Clovis qui devint le premier Roy de France en se convertissant au Catholicisme.

Le faux nationalisme d’un Daniel Conversano, dans la droite lignée de l’Alt-Right américaine est en réalité un ethnicisme post-national, dont l’optique est de convertir les blancs au nomadisme, un concept bâtard, raciste mais cosmopolite, comme nous l’avions démontré dans notre précédent article.

C’est bien ce que l’on reproche aux cafards de Shalomos, en dehors de leur appât du gain et d’un penchant évident pour les escroqueries à la petite semaine : de se draper des atours du nationalisme authentique pour mieux nous refourguer l’enjuivement conceptuel, tout en prenant un billet au passage, pour « surfer sur le Kali Yuga » selon l’expression consacrée.

Il faut bien comprendre qu’aux yeux de Daniel Conversano, Yannick Moïse « Merkado » Mercier, Arnaud Lespingal, « Saint » Claude 88 ou encore Cédric « Rivaldi » Rappi, la France peut crever et les françaises « ces putes à nègres » se faire toute violer par des allogènes. Si, en ce qui les concerne, ils arrivent à se sauver du désastre et finissent leur vie minable dans le confort, cela leur convient parfaitement.

Qu’attendre, de fait, de mécréants, idolâtres adeptes de diverses sectes fumeuses ? Conversano se prétend chrétien et faisait croire qu’il était baptisé, c’est en réalité un descendant de marrane qui ne s’assume pas et, comme tous les juifs mal convertis, il préfère l’entrejambe des chrétiennes au salut de son âme. N’étant pas dans sa tête, nous  n’affirmons pas catégoriquement que Conversano cacherait sciemment sa judéité en vue d’extorquer de l’argent et d’égarer les chrétiens assez naïfs pour voir toujours en lui un frère de combat, en dépit de ses parjures.
Nous affirmons en revanche que, de par son père, il est originaire d’une région littéralement remplie de judéo-descendants depuis près d’un millénaire :

L’analyse du Doc

« Daniel Conversano est originaire des pouilles (Puglia) en Italie. La région en question est connue en Italie pour sa concentration de familles juives. Les juifs eux-mêmes ont leur « capitale juive » en Italie : la ville de Trani (située à 80km à l’ouest de la ville de Conversano). Cette région a abrité une partie conséquente de juifs ayant fuit l’Espagne. La présence des séfarades dans la région remonte à 1156, bien avant le coup de pieds au cul qu’a reçu le peuple élu en 1492. On apprend également – après quelques recherches en italien et en anglais – que la première apparition de l’étoile de David en tant que symbole juif fut observée sur une tombe des pouilles dans la ville de Taranto, à 75 km au sud de la ville de Conversano. Pour couronner le tout, les juifs des pouilles sont connus pour leur érudition de la kabbale. Dans la thèse d’Emanuele Gianolio on trouve « Inoltre nella seconda metà del secolo XV si trovavano ebrei in numerose altre località pugliesi; basta citare Andria, Conversano, Foggia, Gravina, Lucera, Manfredonia e Taranto; » ce qui veut dire que la ville de Conversano semble avoir une très longue histoire pas catholique…. Mais Daniel Conversano n’a absolument rien à voir avec le judaïsme, tout ça n’est qu’un enchevêtrement inextricable de coïncidences.

Les analyses génétiques de la population des Pouilles nous révèlent qu’elle est, au bas-mot, en moyenne constituée à 42% nord-africaine et moyen-orientale si l’on s’intéresse au chromosome-Y (l’ADN hérité du père) et même 44 % selon le site Eupedia(voir le graphique le plus à droite) 26% J (Moyen-Oriental) 16% E (Nord-Africain), de par son père, le gourou des ethniciste est donc bel et bien près d’1/4 bougnouloïde, force est de le constater !« 

-Merci docteur !

Lire la suite sur l’Ordre du Dragon Rouge