Amalek vient de publier un dossier aux révélations fracassantes sur le député PS Jean-Paul Dupré que je publie ici. Certains ne seront pas étonnés en apprenant toutes ces informations puisque nous nous évertuons depuis quelques années déjà à révéler le côté obscur du milieu de la politique et de ses acteurs. Ceci étant, il y a matière, grâce à cette vidéo, à pousser plus loin et à rappeler quelques affaires sur lesquelles nous reviendrons sous peu. En attendant, retrouvez ici l’article d’Amalek sur ce fameux Jean-Paul Dupré ainsi qu’un lien qui vous dirigera vers un dossier à télécharger dans lequel se trouvent toutes les preuves.

Jean-Paul Dupré en vidéo


Lien vers le dossier de téléchargement.

Source : Ordre du Dragon Rouge

Ces putains de dégénérés qui nous gouvernent …

Je reviens sur les piteuses tentatives de Jean-Marc Borello, proche conseiller d’Emmanuel Macron, de faire fermer ce site qui semble beaucoup déranger l’élite, qu’elle s’inquiète car ce n’est qu’un début ! Et je dévoile un énorme dossier impliquant un baron du Parti Sodomite, Jean-Paul Dupré, député-maire de l’Aude :

Petit résumé du contenu totalement immonde du dossier « Jean-Paul Dupré » :

Dossier 1 : s’enfonce un jouet pour enfant dans le rectum (ce qui ressemble à un sabre laser).

Dossier 2 : vidéo de sa maison secondaire

Dossier 3 : Enregistrement de discussions, de messages sur le répondeur, de téléphone mal raccroché. On y comprend qu’en échange de relations, une femme a obtenu un meilleur poste (du quel elle se plaint). Dans un autre enregistrement on entend le député-maire dire « j’arrive » (sous entendu « pour te sauter »), ce a quoi la femme répond : « mais il y a ma fille ». Le socialiste répond alors « Et alors ? ». D’autres enregistrements quasiment inaudibles, laisseraient penser qu’il y a des affaires avec des mineurs (mais ça saute pas aux oreilles).

Dossier 4 : Dépôt de plainte et accusation de harcèlements sexuels aggravés de violences. Selon la femme le député-maire est un « obsédé sexuel et un détraqué » dont la « perversité n’a pas de limite ». Il fréquenterait des prostituées spécialisées pour aller au bout de ses perversions. Toujours selon la femme, le maire a usé de chantage et de menaces pour continuer ses relations avec elle, comme il aurait fait pour beaucoup d’autres femmes et jeunes filles. Elle dit aussi avoir subit des humiliations l’ayant fait vomir. Il aurait voulu introduire sa main dans son vagin, lui provocant de grosses douleurs, des objets divers (comme lui fait dans ses vidéos quand il est seul), il a voulu la sodomiser, il lui a uriné dessus, il l’aurait même obligé à sucer des objets introduits après pénétration, etc. Il aurait également proposé de donner des « calmants » au mari et à la fille de la femme pour que celle-ci la rejoigne durant la nuit. Dans ce dossier il y a également deux relevés de compte, avec deux dépôts d’argent du député-maire sur le compte de la femme (20.000€ et 30.000€).

Dossier 5 : Des photos montrant des numéros de téléphone de filles, dont beaucoup de beurettes. Il y a également des photos de ses maîtresses supposée. Des photos où l’ont voit une équipe d’entretien paysagé rentrer chez lui. On suppose qu’il s’agit d’employés communaux qui entretiennent son jardin. Photos d’ecchymoses sur les cuisses de la femme. Paiement de 400€ pour la femme (emploi fictif à l’assemblée nationale ?). Il y aussi deux photos qui montrent sa voiture passer à coté de la maison de la femme.

Dossier 6 : Vidéos de lui en train de s’insérer tout et n’importe quoi dans le rectum (bouteilles, tube de dentifrice, manche de couteau, déodorant, etc. etc.). On le voit aussi nu sous la douche et se tripoter orifices et pénis. On le voit dans une chambre sur un lit faire des saloperies (même dans sa voiture en train de se masturber). Il y a aussi des vidéos moins sales où il fait des « effets de langue » comme pour avoir l’air érotique et d’autres où il raconte à la femme des saloperies.