Article intéressant sur Médias-Presse.Info qui traite du transhumanisme. Alors que la course à la présidentielle bat son plein les francs-maçons préparent tranquillement l’avenir. Ceux qui dictent le tempo seront en conférence le 29 avril afin de promouvoir le transhumanisme.

Notes : Il y a plusieurs mois de cela je relayais un article du site Demotivateur.ch qui traitait de cette problématique. La communauté scientifique se prépare à nous livrer des robots humanoïdes destinés à assouvir les fantasmes du genre humain.

Source : Médias-Presse.Info (Ce qui se trouve sous la mention « source » n’est pas la propriété du site En Direct du Chaos)

Les Francs-Maçons, tel un parlement occulte, disposent de commissions dont les travaux servent fréquemment de base pour les politiciens frères trois points. Dans le domaine bioéthique, les diverses obédiences maçonniques ne manquent pas depuis des mois de multiplier les rencontres sur le thème du transhumanisme.

Au Grand Orient de France, la Commission de Santé Publique et de Bioéthique de la région ouest organise à la Faculté de Médecine de Nantes une conférence sur le thème « Transhumanisme, enjeux et défis », animée par Pascal Massiot, directeur de la station de radio associative Jet FM.

La franc-maçonnerie prépare visiblement le terrain pour encadrer légalement cette folie qu’est le transhumanisme. Face aux craintes de la population, les francs-maçons vont tenter de nous faire avaler qu’un bon encadrement légal permet de rendre tout cela très positif. Un peu comme la PMA ou la GPA…

Extrait de la prose maçonnique qui accompagne l’invitation à cette conférence :

« De tout temps, depuis Prométhée, l’homme a cherché à augmenter ses performances, qu’elles soient d’ordre physique, intellectuel ou psychologique, qu’il s’agisse de réparer des déficits ou de prolonger la vie. Pour cela, il accepte que le corps humain soit amélioré par les techno-sciences :

La puissance physique et sensorielle pourrait être augmentée au moyen de prothèses musculaires et sensorielles ; les capacités cognitives seraient élargies au moyen d’interfaces implantées dans notre cerveau. L’augmentation de ces capacités pourrait nous conduire à une artificialisation progressive.

Le cœur de la philosophie transhumanisme est que nous pourrions vivre des vies meilleures par l’utilisation de technologies afin d’étendre nos capacités réflexives ou biologiques. »