François, représentant de la secte conciliaire, entretient des liens étroits avec la franc-maçonnerie. Voici quelques exemples.

A peine élu, Bergogole reçoit une délégation de l’Ordre de Malte (Ordre Souverain Militaire Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte) le 22 juin 2013. La cérémonie était dirigée par le Grand Maître Matthew Festing. Bergoglio et les frères la truelle ont même prié ensemble.
francois

Si vous n’êtes pas au courant, sachez que François est un membre du Rotary Club. Sorte de petite maçonnerie, un vivier dans lequel la franc-maçonnerie vient pêcher des frères afin de les intégrer à leur obédience. Même Wikipédia en fait mention : « Il a accepté en 1999 d’être membre honoraire du Rotary Club de Buenos Aires155. » Voici un courrier de Bergoglio datant de 1999, bien avant qu’il ne soit élu à la tête de la secte de l’église conciliaire, adressé au Rotary.

Et en bonus un petit florilège des poignées de main maçonniques de François Bergoglio. Vidéo publiée il y a quelques mois déjà.

L’homme qui ne croit pas en « un Dieu catholique car il n’existe pas de Dieu catholique« , qui fait la guerre à la messe traditionnelle (En fait, chaque «prêtre» à Buenos Aires qui a essayé de mettre en œuvre la messe traditionnelle dans sa paroisse de sa propre initiative, sans l’autorisation de Jorge Mario Bergoglio, alors « archevêque » de Buenos Aires, a reçu ordre d’ arrêter.) et qui harcèle les prêtres portant le soutane fait le jeu de la franc-maçonnerie. D’ailleurs, au sujet du concile Vatican II, Bergoglio admet qu’il est « irréversible » et que « ses fruits sont énormes. Rappelez-vous juste la liturgie ».